Le Carnaval de Dunkerque a commencé ! C’est parti pour plus de trois mois de festivités.

Le 23 février 2009
0

Carnaval1
Si je vous dis « Carnaval de Dunkerque », il y a de fortes chances pour queCarnaval2
vous pensiez aux hommes déguisés en femmes. C’est cette image que l’on voit partout à la télévision lorsque l’on parle de cet événement. Cette gigantesque fête existe pourtant depuis des siècles. Et à l’époque, les déguisements n’étaient pas les mêmes ! Ce carnaval est né au début du XVIIème siècle : les armateurs dunkerquois avaient pris l’habitude d’offrir un repas et une fête aux marins pêcheurs qui partaient pendant 6 mois en Islande pour aller pêcher la morue.

Carnaval5
Aujourd’hui, c’est cet esprit de partage que célèbrent les habitants de Dunkerque. « C’est une parenthèse enchantée dans un quotidien parfois morose » explique François, un jeune lillois qui a participé une bonne douzaine de fois aux festivités dunkerquoises. «Tout le littoral vit au rythme du carnaval pendant trois mois. Il ne faut avoir peur de rien. On est là pour décompresser. C’est souvent un grand n’importe quoi ». Ce que le jeune homme apprécie par-dessus tout dans cette fête : faire chapelle. Pour les non initiés, cela signifie ouvrir son chez-soi à des amis et leurs amis, et partager à boire et à Carnaval4
manger, « en mettant la musique à fond » précise François. « Le carnaval, c’est l’occasion de revoir les gens que l’on aime et de faire des rencontres terribles ». Même sentiment pour Matthieu pour qui c’est un moment de fête et de rencontre : « Il y a des gens qu’on ne voit qu’au carnaval, des expatriés qui ne reviennent à Dunkerque que pour les bandes ».

Carnaval6
Carnaval8
Résultat, comme l’explique lui-même Michel Delebarre, le maire de la ville lorsqu’il présente le carnaval : « On n’est pas spectateur au carnaval de Dunkerque puisqu’il n’est pas un spectacle. On devient très vite acteur parmi des milliers d’autres acteurs : par un air de musique reconnu, par des amis rencontrés, par l’interpellation anonyme de carnavaleux chaleureux […] Chacun choisit sa voie pour accéder à la joie collective. »
Pendant près de trois mois, la vie à Dunkerque est rythmée par les bandes qui défilent dans les rues et les bals, qui se déroulent le plus souvent le samedi ou le dimanche au Kursaal. Le premier d’entre eux est le bal du chat noir, organisé par l’association les Quat’z’arts. Les places sont payantes et l’argent récolté est reversé à des œuvres caritatives.

0901-05CarnavalDunkerqueExergue
Michel Papegay, le président des Quat’z’arts a ainsi redistribué l’an passé plus de 64 000 euros aux Restos du Cœur, à la Ligue contre le cancer… Pour lui, un carnavaleux c’est donc quelqu’un qui s’amuse mais qui est charitable avant tout.
Côté costumes, on voit de tout au carnaval de Dunkerque. Les plus âgés gardent souvent le même déguisement toute leur vie et l’arrangent chaque année. Les plus jeunes avouent en changer plus régulièrement, quand les coutures craquent à force de danser. Mais il est une tradition que même les plus jeunes perpétuent : Carnaval9
celle du chapeau que chaque carnavaleux confectionne à la main avec des décorations souvent chargées voire baroques. « Le mien, je l’ai depuis les années lycée » conclut François, du haut de ses 25 ans.

> Plus d’informations sur l’histoire et le déroulement du carnaval de Dunkerque
www.ville-dunkerque.frwww.carnaval-dunkerque.com www.le-carnaval.fr

> Pour plonger en images dans l’ambiance du carnaval,
une vidéo…
www.youtube.com… et des photos : http://mincoin.free.fr

> Pour connaître toutes les dates des bals www.associations-dunkerque.org

> Pour connaître toutes les dates des bals et lieux de mise en vente des billets pour les bals
www.associations-dunkerque.org

> Pour obtenir toutes les coordonnées des associationswww.associations-dunkerque.org

Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on Google+Share on LinkedInPin on Pinterest