Nathalie Cleyet-Merle, portrait d’une conseillère engagée

Le 20 novembre 2008
0

0811-01PortraitRhonePhoto Fraîchement embauchée par Ingeus comme conseillère à Vénissieux, Nathalie Cleyet-Merle n’a pas attendu ses 27 ans pour s’engager dans l’insertion sociale. « L’humain, le lien social m’ont toujours attiré » explique la jeune femme.

Etudiante en licence de psychologie du lien social et du travail, elle effectue son premier stage dans une mission locale où elle aide des jeunes à s’insérer dans le monde du travail. Suit alors un autre stage qui aboutira sur une collaboration de deux ans au sein de l’association « Habitat et humanisme ». « A cette époque, j’assurais des permanences dans deux foyers : l’un d’urgence pour femmes isolées ou sans papiers, l’autre qui accueillait des familles sans papiers. Je les aidais dans leurs démarches, dans leur parcours » précise Nathalie.

La jeune femme l’avoue : « J’ai toujours été attirée par les personnes en difficulté qu’il s’agisse de demandeurs d’asile, de sans-papiers où des gens qui ont du mal à trouver un emploi ». Fille d’une mère d’origine algérienne et d’un père français, « fille du métissage », comme elle aime à le dire, Nathalie a toujours baigné dans la diversité culturelle. Cet échange, cette richesse culturelle, elle a voulu les retrouver dans sa profession.

0811-01PortraitRhoneExergue Mais à 23 ans, elle hésite et se laisse tenter par le métier de conseillère principale d’éducation. En parallèle de la préparation au concours de CPE, elle devient assistante d’éducation dans un lycée professionnel pendant trois ans. « Une révélation » affirme-t-elle. C’est là qu’elle comprend à quel point le public des 16-25 ans l’intéresse. « Ce qui m’a plu, c’est le rapport avec ces jeunes. On a une relation qui va au-delà du simple rapport prof-élève. On est là pour gérer leur entrée dans la vie » se souvient-elle nostalgique.

Une expérience qui la mène tout droit chez Ingeus en septembre dernier. Aide aux jeunes en difficulté, aide aux sans-papiers ou aux femmes isolées… quelle que soit sa mission, Nathalie a déjà fixé un but à sa carrière : « éviter à un maximum de gens les ratés, les échecs et les orienter vers les bons choix ».

Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on Google+Share on LinkedInPin on Pinterest