Signatures officielles du Contrat d’Autonomie dans le Nord !

Le 9 janvier 2009
0

Après la visite de Fadela Amarra à Lille, la préfète déléguée à l’égalité des chances Yvette Mathieu a pris le relai à Dunkerque, Douai et Valenciennes pour le lancement des Contrats d’Autonomie dans le Nord. Dans le département, 5 600 jeunes de 16 à 25 ans sont concernés par le Contrat d’Autonomie.

>> A Dunkerque

0810-16SignaturesNordDunkerque 0810-16SignaturesNordDunkerque2 Le site de Dunkerque est l’un des premiers à avoir accueilli des jeunes nordistes signataires du Contrat d’Autonomie. Le 17 octobre à la sous-préfecture, sept jeunes ont signé leur Contrat d’Autonomie, en présence d’Yvette Mathieu, préfète déléguée à l’égalité des chances, du sous-préfet de Dunkerque Jean-Régis Borius et du directeur général d’Ingeus France qui a déclaré à la Voix du Nord (édition du 22 octobre) : « les jeunes ciblés, qui sont âgés de 16 à 25 ans, échappent généralement aux circuits traditionnels. Ils sont très peu qualifiés et éloignés de l'emploi. » 0810-16SignaturesNordExergue3 Zahra a 23 ans. Elle est séduite par le Contrat d’Autonomie : « À cause d'une mauvaise orientation scolaire, j'ai abandonné toute recherche d'emploi. J'étais complètement démoralisée, témoigne-t-elle à la Voix du Nord (édition du 22 octobre). Il y a trois semaines, j'ai découvert le bureau d'Ingeus, qui est à deux pas de chez moi. La référente que j'ai rencontrée m'a complètement remotivée et ensemble, nous avons discuté d'un projet professionnel (l'aide aux personnes âgées). Depuis, j'ai envoyé pas mal de lettres de motivation avec CV et j'attends des réponses. Aujourd'hui, j'ai vraiment l'impression que ça bouge. » > Comme Zahra et 54 autres jeunes qui ont déjà signé un Contrat d’Autonomie, découvrez le site de Dunkerque!

>> A Douai

0810-16SignaturesNordDouai2

0810-16SignaturesNordDouai

Dans le Douaisis, 400 jeunes sont concernés par le Contrat d’Autonomie. Le 25 novembre dernier, les premiers d’entre eux ont signé officiellement leur engagement à la sous-préfecture de Douai. Une cérémonie qui s’est terminée par un cocktail où étaient invités tous les acteurs concernés par ce programme : les jeunes bien sûr, mais aussi représentants de l’Etat, du Service Public de l’Emploi, du monde associatif. Sans oublier la direction et les conseillers Ingeus. 0810-16SignaturesNordExergue1 Ce programme donne confiance, estiment les jeunes concernés. Souad s’est confiée à Fabien Groué, journaliste à La Voix du Nord. Avec un BEP sanitaire et social en poche, elle ne parvient pas à trouver d’emploi stable alors qu’elle cherche activement depuis le mois de juin : « Ca m’a apporté beaucoup de confiance en moi, dans mes démarches. On a refait mon CV et c’est bien suivi. Sans cela, je n’aurai pas été capable de le faire. » > Comme Souad, venez-vous renseigner sur le Contrat d’Autonomie.

>> A Valenciennes

0810-16SignaturesNordValenciennes Ils se sont retrouvés le 16 décembre sur le site Ingeus de Valenciennes ouvert un mois plus tôt. Représentants de l’Etat, du Service Public de l’Emploi et d’Ingeus. Mais surtout plusieurs jeunes, venus signer officiellement leur entrée dans le Contrat d’Autonomie. « Les jeunes doivent accepter les conseils du coach pour parvenir à l’embauche et en échange se montrer motivés : c’est du donnant-donnant, il faut que ce soit intéressant pour toute le monde » a prévenu Yvette Mathieu (citée par la Voix du Nord du 18 décembre, ndlr.) lors de la cérémonie. 0810-16SignaturesNordExergue2 A noter : en quelques semaines, une quarantaine jeunes ont déjà adhéré au Contrat d’Autonomie à Valenciennes. Ils ont d’ailleurs témoigné de leur motivation aux journalistes de la Voix du Nord (édition du 18 décembre, ndlr). Fabrice explique par exemple qu’il a entendu parler d’Ingeus par le bouche à oreille : « J’ai assisté à une réunion d’information et j’ai vu que c’était un bon plan. Maintenant, j’espère bien trouver du boulot ». Même réaction pour Grégory : « Je n’ai pas hésité à suivre ce programme car j’ai envie de travailler. Je n’ai plus envie de « zoner ». Certains jeunes, même diplômés, se sentent incapables de s’en sortir seuls : « J’ai un bac S mais aucune expérience professionnelle réelle, uniquement des contrats de très courte durée. Je recherche désormais un emploi stable et je veux mettre toutes les chances de mon côté », assure Cindy. > Suivez l’exemple ! Venez-vous renseigner !

Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on Google+Share on LinkedInPin on Pinterest