L’apprentissage : une formation pour tous !

Le 13 juillet 2009
0

Apprentissage Avec près de 408 000 jeunes concernés, l’apprentissage reste la principale voie pour se former en alternance en France. Son principe existe depuis des siècles mais ces dernières années, l’évolution a été importante.
« Aussitôt qu’il y a eu des artisans en France, il y a eu des apprentis » explique Christophe Montoriol, rédacteur en chef de www.lapprenti.com, site dédié à l’apprentissage. « Mais le temps où l’apprentissage ne concernait que les métiers de l’artisanat à faible valeur ajoutée pour des jeunes en difficulté est révolu. Aujourd’hui, les entreprises se sont rendues compte que les jeunes passés par l’entreprise sont plus motivés, restent plus longtemps et sont mieux formés ».

> L’alternance séduit la plupart des secteurs d’activités.

Du coup, tous les secteurs d’activité ou presque s’y mettent : l’agriculture, la pêche, l’industrie, le BTP, le commerce automobile, le secteur pharmaceutique, la coiffure, l’hôtellerie, la restauration…Il existe également des contrats d’apprentissage dans le secteur public dans les mairies, les hôpitaux, les établissements scolaires…
Le contrat d’apprentissage permet de préparer un diplôme professionnel de l'enseignement secondaire (CAP, BEP, Bac pro, BP, BT…), mais aussi, et de plus en plus, un diplôme de l'enseignement supérieur (BTS, DUT, diplômes d'ingénieur, d'école supérieure de commerce…).

> Trois ans de formation en moyenne.

Ceux qui peuvent en bénéficier sont les 16-25 ans. La formation dure en moyenne trois ans, mais, varie selon le diplôme préparé. Les apprentis divisent leur temps entre l’entreprise, où ils sont suivis par un maître d’apprentissage, et le centre de formation des apprentis, le CFA. « Le temps passé dans l’entreprise et au CFA n’est pas strictement identique. L’organisation varie d’un secteur à l’autre et dépend des accords de branche » précise Christophe Montoriol.

> L’apprenti est un salarié.

Les avantages du contrat d’apprentissage sont nombreux pour les jeunes. C’est d’abord une première expérience professionnelle. Ensuite, l’apprenti a le statut de salarié. Il est donc rémunéré. « Cela varie de 25% à 80 % du SMIC, selon l’âge et l’année d’étude. A 16 ans, en première année, un apprenti touche 340 euros et un peu plus de 1000 euros à 21 ans, lorsqu’il est en troisième année » conclut Christophe Montoriol.

> Où trouver de l’information sur les contrats d’apprentissage ?

Un conseil d’abord, il faut s’y prendre tôt, bien avant la rentrée scolaire pour être sûr de trouver la formation qui vous convient. Vous pouvez contacter votre conseiller Ingeus, le Pôle Emploi, les missions locales ou directement les CFA. Vous pouvez aussi chercher des offres sur Internet. Certains sites se sont spécialisés sur ces questions.

> Quelques adresses utiles.

www.lapprenti.com : tous les métiers, les diplômes, les salaires, les formations en CFA, les adresses utiles aux apprentis, etc.ww.studyrama.com : guide pour choisir son métier, son orientation, un stage, un job, un emploi, etc.www.education.gouv.fr : site du ministère de l’Education nationale

Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on Google+Share on LinkedInPin on Pinterest