L’EPIDE : la solution pour ceux qui ont quitté l’école bien trop tôt !

Le 9 février 2009
5

0811-08EpidePhoto2
Vous n’avez ni diplôme, ni emploi ? Vous avez besoin d’une remise à niveau ? Ou peut-être connaissez-vous quelqu’un qui a quitté l’école trop tôt et qui ne parvient pas à trouver de solution professionnelle. Pensez à l’EPIDE !

> Pas de confusion, l’EPIDE conduit à des carrières civiles ! Malgré son nom, l’EPIDE ou Etablissement Public d’Insertion de la Défense ne délivre pas d’apprentissage militaire. Il mène en revanche à des secteurs qui recrutent, essentiellement, le BTP (Bâtiment et travaux publics), l’hôtellerie et la restauration, les espaces verts, la logistique, les services à la personne ou encore la sécurité. « Nous ne pouvons garantir aux jeunes un emploi à l’issue de la formation, mais nous parvenons déjà à placer la moitié de ceux qui s’inscrivent et plus de 70% de ceux qui vont au bout du parcours », explique Nathalie Mouillet, porte-parole de l’EPIDE. Un résultat obtenu grâce à un réseau de partenaires : une trentaine d’entreprises nationales et des centaines au niveau local.

0811-08EpidePhoto5
> L’EPIDE, c’est pour qui ?
Tous les jeunes de 18 à 22 ans, sans qualification professionnelle ni emploi, peuvent bénéficier de cette formation entièrement gratuite. « Nous fonctionnons sur la base du volontariat, c’est pour cela que seuls les jeunes gens majeurs peuvent suivre notre programme », poursuit Nathalie Mouillet. Une motivation indispensable car dans les vingt centres de l’EPIDE, les règles son strictes : « Chez nous, les jeunes sont dans une simulation de la vie active. Beaucoup d’employeurs nous disent qu’ils peuvent apprendre un métier aux jeunes sur le tas mais que les règles de vie communes comme les bases scolaires doivent être acquises », souligne la porte-parole de la structure. Ainsi, les élèves sont logés dans un internat, des uniformes sont fournis, etc.
EPIDE1

> Le programme. L’EPIDE offre un suivi personnalisé. Un premier contrat de 8 mois est signé avec chaque élève. Ces 8 mois peuvent s’étendre jusqu’à deux ans selon les profils. « Il y a dans un premier temps deux mois de période d’essai au bout de laquelle nous pouvons continuer ou nous quitter bons amis », explique Nathalie Mouillet, qui insiste encore une fois sur le principe de volontariat, l’une des règles d’or de l’EPIDE. La formation, elle, est conçue autour de trois modules : la mise à niveau des fondamentaux scolaires, la formation civique et comportementale et la mise en œuvre du projet professionnel. « Notre établissement permet réellement de lutter contre l’illettrisme. Les employeurs ont besoin de salariés capables de lire une notice de sécurité, d’expliquer le menu d’un restaurant ou de s’exprimer face à un client, etc », souligne Nathalie Mouillet.

EPIDE2
> Au bout : des diplômes !
Une discipline de fer mais des récompenses ! Dans la plupart des modules, le passage d’examens permet d’obtenir des diplômes. Ainsi, tous les élèves passent le Certificat de Formation Générale qui correspond à l’ancien Certificat d’Etudes, une formation aux premiers secours, l’attestation de sécurité routière mais aussi le Code de la route. Tous ceux qui obtiennent cet examen très difficile sont d’ailleurs récompensés : l’EPIDE s’engage à financer une partie du permis de conduire ! « Ces examens font réellement partie de l’apprentissage, explique Nathalie Mouillet, la formation aux premiers secours par exemple, délivre des valeurs d’entraide. C’est ce type d’expérience que nous recherchons. »
0811-08EpidePhoto7

> Comment déposer sa candidature ? Il suffit de vous rendre à votre mission locale ou sur le site
Internet de l’EPIDE et de remplir le formulaire en ligne. A noter : il existe cinq sessions par an. La
prochaine est en février, puis viendront celles d’avril, de juin, d’octobre et de décembre.

> Vous avez suivi le programme de l’EPIDE, ou vous connaissez quelqu’un qui suit le programme de cet établissement ? Vous avez des questions ? N’hésitez pas à poster un commentaire !

Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on Google+Share on LinkedInPin on Pinterest

5 commentaires Commenter

  1. Pedro . 17 mars 2009 . Répondre

    Article très intéressant merci !!

  2. Trevilus roseline . 16 septembre 2009 . Répondre

    bonjour,je trouve que c’est une très bonne chose de donnée aux jeunes une nouvelle chance car de nos jours trop de jeune quitte le millieu scolaire sans diplome ni emploi. A vrai dire meme avec un bep,il est difficile de trouver un emploi.Le fait de récompenser les élèves motivé par la prise en charge d’une partie du permis de conduire peut porter ses fruits. merci

  3. yassir . 9 novembre 2010 . Répondre

    ah oui j’aime bien. mais les condition pour des jeune Etranger comme moi .je suis 19 ans marocaine et je voulait inscrire avec vous comment je la fait sa ? j’es étude votre établissent et j’aimerai bien c’est trais important pour les jeune française mais pour les étranger aussi ? répond moi par au moine temps

  4. Renard-noir . 4 mai 2011 . Répondre

    j’ai un diplome CAP mes pas d’emploi !!!

  5. Mélisande . 24 juillet 2011 . Répondre

    Bonjour,
    Je vous expose mon cas en espérant que vous pourriez m’éclairer.J’ai 20 ans, j’ai eu un BEP carrière sanitaire et sociale , puis j’ai intégré une première Science et technologie de la santé et du social ainsi qu’une terminal ce cursus c’est bien terminé puisque j’ai obtenu mon Baccalauréat ST2S et mon permis dans la même année.Cependant mes bulletins sont catastrophiques, je n’ai donc trouvé aucun lycée ni université m’acceptant.
    Je souhaiterais intégré un lieu qui pourrait m’accepter , qui comprend un interna, ainsi que de la discipline (dont j’ai du mal a m’y plier), un internat et des enseignants aux écoutes de leurs élèves, pour apprendre différents métier qui seraient susceptible de m’intéresser ( cette a dire une insertion professionnelle).
    Est ce que je peux intégrer l’EPIDE ? ou si non qu’elle centre vous me proposeriez vous ?
    Cordialement.