Dans l’industrie, il n’y a pas seulement des « métiers d’hommes » !

Le 7 mai 2010
0

La parité dans l’industrie deviendra peut-être un jour une évidence ! « On a un réel problème de main d’œuvre dans les années qui viennent avec le papy boom. On sait que l’on a besoin de la main d’œuvre féminine demain dans nos industries », explique Sylvie Lebreux, membre fondateur des Elles de l’industrie.

Cette association, créée par des femmes de la région de Dunkerque, s’est donnée pour mission de promouvoir ces « métiers d’hommes » auprès des femmes. Mais aussi de sensibiliser les entreprises. Ces dernières ne sont toujours pas prêtes à accueillir la gent féminine. Souvent pour des raisons techniques : elles ne possèdent pas de vestiaires par exemple.

> Ingeus s’engage

Dans le Dunkerquois, la situation est préoccupante : 13% des salariés de l’industrie sont des femmes alors que la moyenne nationale s’élève à 29 %. « Il est très important de sensibiliser les jeunes femmes », souligne Christelle Caboche, conseillère chez Ingeus : « Naturellement, les garçons s’orientent vers les métiers de leurs pères : tourneur fraiseur, chaudronnier, etc. Les jeunes filles, elles, ne connaissent souvent même pas ce type d’emploi. Elle sont plutôt attirées vers les métiers du tertiaires ».

Conscient de cette situation, Ingeus a décidé de s’engager en signant la charte de l’association les Elles de l’industrie. Et au quotidien, en s’employant à informer les femmes sur la nature des métiers de l’industrie.

Un nouveau débouché pour les demoiselles ? Sans doute. Certaines entreprises du Dunkerquois peinent en effet à trouver des salariés alors que les postes du secteur tertiaires, très recherchés par les jeunes filles, se font de plus en plus rares.

> La Charte des Elles de l’industrie

> Découvrez Angélique Cousin qui a trouvé un boulot dans une usine !

Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on Google+Share on LinkedInPin on Pinterest