Formation en alternance : il est encore temps !

Le 11 juillet 2012
0

Après une période électorale qui a suspendu, par bien des aspects, l’activité économique du pays, il est encore temps de trouver une formation en alternance et un employeur qui vous accueillera.

Petit coup de pouce à la génération 2.0, Pôle emploi renouvelle pour la 3ème année consécutive son site mobile pour les smartphones dédié à ce type de contrat.

Capture d’e?cran 2012-07-11 a? 16.06.11Il vous suffit de taper http://m.pole-emploi-jeune.fr sur votre mobile ou de scanner le QRCode à partir du site www.pole-emploi.fr

Pas de quartier pour le chômage ! l’a testé pour vous avec Céline Meriaux, consultante Ingeus à Tourcoing. Nous en avons profité pour glaner au passage quelques précieux conseils sur la recherche d’un contrat en alternance.

> « Offres », « Conseils », « Dans votre région » et, plus bas, un onglet « News »

La page d’accueil du site propose ces trois grandes rubriques. Une présentation sobre, adaptée au support téléphone et à un public jeune (le contrat d’apprentissage est ouvert aux 16-25 ans). Les informations sont brèves. « Lorsqu’il y a quinze pages de texte, cela n’amène pas les jeunes à lire, ça ne les intéresse pas. Ici, les formulations sont courtes. C’est particulièrement précieux pour mémoriser les conseils et cela complète bien ce que nous disons pendant l’accompagnement en agence », souligne Céline Meriaux.

A la manière d’une fiche mémo, la rubrique conseil fait le point sur la différence entre contrat de professionnalisation et contrat d’apprentissage. Vous y trouverez ainsi les avantages de chacun de ces types d’alternance, pour vous-même (diplôme préparé, rémunération, intensité des horaires, charge de travail) et pour l’employeur (coût, temps passé dans l’entreprise). Vous pourrez ainsi choisir le parcours adapté à votre situation et vos ambitions.

« Attention : le métier doit primer », rappelle notre conseillère Ingeus. « Pensez d’abord à ce que vous voulez faire à terme et demandez-vous, ensuite, quel est le meilleur chemin pour y parvenir. »

En naviguant sur le site, la consultante nordiste apprécie aussi la répartition des conseils pratiques autour de grands thèmes comme la prospection, la préparation, la motivation, la spontanéité, le réseau ou encore… les relances auprès des employeurs, trop souvent délaissées selon elle.

> Si vous voulez qu’on vous contacte, appelez !

En phase de préparation comme en phase de relance, n’hésitez pas à décrocher votre téléphone. Renseignez-vous auprès de l’employeur pour savoir quel est son secteur précis d’activité. Agro-alimentaire? Très bien, mais pour quel type de produit, quel type de client, quel conditionnement? Vérifiez aussi que le poste que vous visez existe bien dans cette entreprise là. Utilisez ensuite ces informations pour personnaliser votre lettre de motivation. Céline insiste: « Les entreprises aiment qu’on leur parle d’elles et de leurs métiers ». « Vente » ne signifie pas grand-chose, vente de prêt-à-porter ? Vente de voiture ? Vente de chocolat ?

Ne négligez pas non plus les candidatures spontanées qui débloquent parfois un besoin. Le recruteur peut ne pas avoir pensé à l’alternance et, à la lecture d’un profil motivé, se dire: « pourquoi pas »?

Tenez compte aussi de leur calendrier, prenez en considération le temps qu’il faut pour organiser le recrutement. L’année 2012, année électorale, est spéciale mais en temps normal, les candidatures de juin, juillet sont moins bien vues car elles donnent l’impression que le candidat a attendu le dernier moment, qu’il « ne s’est pas bougé ». La période idéale se situe vers la fin du mois de mars, avril.

> N’ayez pas honte de ne pas avoir trouvé, soyez fier d’avoir cherché

Soignez également vos relations avec les centres de formation. « Quand les jeunes les contactent », nous explique Céline, « les organismes leur demandent de trouver d’abord l’employeur, et les laissent un peu dans la nature. » Or ces organismes cultivent un réseau constitué d’entreprises partenaires. « J’invite les jeunes à visiter fréquemment leur site Internet, ils y trouveront des offres et des adresses. Je les encourage aussi à rappeler régulièrement pour dire où ils en sont, évoquer les démarches qu’ils ont effectuées de leur côté et demander s’il y a du nouveau. »

> Que se passe-t-il près de chez vous ?

C’est devenu un conseil récurrent depuis que les sociologues ont révélé l’importance du « marché caché », celui où les offres ne sont pas publiées. Il faut ainsi être « en situation de veille », rester attentif à son environnement, à l’actualité de sa ville ou de sa région, aux activités de l’entourage familial et amical.

Pour cela, vous pouvez aussi utiliser l’application développée par Pôle emploi. L’onglet « offres » avec sa fonction « recherche avancée » et surtout la rubrique « Dans votre région » vous fourniront des informations de proximité, à condition d’être précis dans vos critères et de les recouper.

Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on Google+Share on LinkedInPin on Pinterest