Saïd décide de mettre sa passion de côté

Le 29 juin 2009
0

0905-03SaïdPhoto2 Du calme, de l’assurance et un objectif : Trouver un emploi, rapidement. « J’ai été licencié pour des raisons économiques. J’étais perdu : Notre génération n’a jamais vécu ça. C’est très étrange comme situation : On est tellement content de trouver un boulot. Et puis, presque du jour au lendemain, il n’y a plus rien ». Saïd a 25 ans. Il analyse sa situation avec finesse, la tête bien sur les épaules.

Saïd sait où il va sans pour autant manquer de fantaisie : Le jeune homme ne sort jamais sans un papier et un stylo. « Écrire, c’est ma passion. J’écris des poèmes, des textes de chansons pour des musiciens… J’aimerais en vivre. Mais ma priorité est de trouver un emploi durable. Je suis conscient que très peu de monde parvient à vivre de sa passion. » Résigné ? Pas du tout, juste « réaliste », rétorque le jeune homme.

Avec Ingeus, il a décidé de chercher un emploi dans la vente. « Nous avons choisi ce domaine car Saïd est très à l’aise, il sait bien se présenter », explique Nathalie Cleyet-Merle, sa conseillère Ingeus à Vénissieux dans le Rhône. « Trouver un boulot, c’est ce qui permet de se réaliser, de se construire, d’avoir une famille. Et pour moi, ça me permettra de vivre au mieux ma passion », poursuit le jeune écrivain.

0905-03SaïdPhoto1 Saïd n’a pas hésité à mettre sa passion de côté, en attendant peut-être que ses rêves se réalisent. Pour d’autres candidats en revanche, le chemin est plus sinueux : « Nous discutons longtemps avec eux. Pas question de casser un rêve ! Nous partons de ce dernier pour arriver à un projet professionnel réalisable à court terme », insiste Nathalie Cleyet-Merle. Saïd a déjà élaboré un plan d’action et envoyé des CV : « Je ne me fais pas de soucis pour lui, souligne sa conseillère. Il sait ce qu’il veut, il est très motivé ».

> Découvrez Saïd en images.

Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on Google+Share on LinkedInPin on Pinterest