Jerôme Bonaldi raconte « je commence demain »

Le 6 août 2010
1

L’animateur de télévision Jerôme Bonaldi présente « Je commence demain » une émission proposée par Pôle Emploi et diffusée sur France 2. Le principe : tester des métiers qui embauchent sans qualification de départ. L’objectif : donner envie d’aller vers des professions auxquelles on n’aurait jamais songé. Au total, Jerôme Bonaldi en a testé cinquante ! Il nous raconte.

Bonaldi > Monsieur testeur

Jérôme Bonaldi : « On m’a proposé de présenter « Je commence demain » parce que je suis un peu le monsieur « testeur » à la télé ! Le concept était bon, j’ai tout de suite accepté et je n’ai pas été déçu.
Sur la cinquantaine de métiers traités, il y en a seulement une petite poignée dans lesquels je ne me voyais pas du tout. Pour les autres, je me suis vraiment éclaté ! »

> Son métier préféré

Jérôme Bonaldi : « J’ai adoré le métier de technicien agricole. Le travail est vraiment passionnant. J’ai conduit une énorme machine. A la fin de la journée, j’avais moissonné onze rangs de maïs, j’étais fier ! J’ai également de très bons souvenirs du travail de métallier à Agen, de poseur de panneaux solaires ou encore d’assistant maternel.

Ensuite, au delà de l’amusement, mes idées toutes faites ont volées en éclat. Par exemple, j’ai trouvé le travail du boucher aussi beau que celui du menuisier, les deux sont de vrais artistes ! Dans une boulangerie industrielle, un boulanger m’a étonné en disant avec fierté « ici, c’est jamais le même pain, ça change tous les jours ». Ou encore, je n’avais pas mesuré que le boulot de chef de rayon frais en grande surface pouvait représenter autant de responsabilités.

Beaucoup de métiers, comme ceux du bâtiment, ont des problèmes pour recruter parce qu’ils souffrent d’une mauvaise image. On croit, à tort que ces métiers sont tout le temps en extérieur, mais c’est faux ! En plus, ce qui est formidable dans le bâtiment, c’est qu’ils travaillent en petites équipes : ça renforce la solidarité. Et il y a une vraie fierté quand le chantier est fini. »

> Un message pour les jeunes

Jérôme Bonaldi : « J’ai envie de vous dire : vive l’apprentissage, vive les contrats d’alternances et vive les métiers de l’artisanat ! Tous les métiers que j’ai testés s’apprennent vraiment sur le tas. Pour être boucher, par exemple, il faut un CAP. Mais le diplôme peut s’obtenir en alternance. »
Alors… Vous faites quoi demain ?

> Découvrez les métiers testés par Jérôme Bonaldi

http://webtv.pole-emploi.fr/rubrique_je_commence_demain.html

Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on Google+Share on LinkedInPin on Pinterest

Un commentaire Commenter

  1. Michael . 10 août 2010 . Répondre

    Vous trouverez de nombreuses informations sur la fonction de chef de rayon sur Chefderayon.fr
    ainsi que des offres d’emploi de chef de rayon sur http://www.les-offres-emploi.com