Jeunes : N’ayez plus peur d’entreprendre !

Le 14 mai 2012
0

« 2main, le boss c toi ?». Avec ce langage SMS, les associations 100 000 entrepreneurs et Esprits d’entreprises veulent sensibiliser les plus jeunes à la création d’entreprise. Leur premier objectif est de faire germer l’idée qu’il n’y a pas d’âge pour entreprendre. Mais aussi : faire connaître les dispositifs de soutien qui existent à toutes les étapes de la création d’entreprise.

En février, les deux structures lancent l’opération « 100 jours pour changer ». La campagne d’affichage en région parisienne se prolonge sur Internet pour encourager les plus jeunes à « foncer » et promet de les « soutenir sur ce long chemin » de l’entreprenariat.

Forum_100_jours1En surfant de lien en lien apparaît un réseau d’associations ou de clubs qui se mobilisent pour transmettre le goût d’entreprendre. Cela va de la formule classique comme l’intervention d’entrepreneurs dans les classes de lycées professionnels à des forums qui réunissent cinq jeunes autour d’un créateur d’entreprise en passant par des initiatives plus innovantes comme des speed-datings ou encore ce concours : « Vis ma vie d’entrepreneur » : le gagnant, sélectionné par tirage au sort, pourra partager la vie d’un chef d’entreprise. Le temps d’une journée, il le suit dans ses réunions, ses prises de décisions, ses relations avec les salariés ou la clientèle… Trop court pour se former mais assez pour avoir un aperçu des responsabilités, se faire sa propre idée et se dire « pourquoi pas moi ? »

Si tu as un projet ou une idée de création d’entreprise, inscris toi au jeu « 100 jours pour changer ».

> Les succès d’aujourd’hui sont les échecs d’hier

« Avant la peur de l’échec, le tout premier frein, c’est que les jeunes n’envisagent même pas de créer leur propre entreprise. Ils n’y pensent pas, considèrent que ça n’est pas pour eux, ou alors que c’est pour plus tard, beaucoup plus tard », constate Morgan Vanhaecke, déléguée générale d’Esprits d’entreprises.

Béatrice Viannay-Galvani, déléguée générale de 100 000 entrepreneurs, invite au contraire à se lancer le plus tôt possible : « Il est moins risqué de se lancer quand on n’a pas encore de charge comme nourrir une famille. Et être jeune, c’est justement avoir le temps de se tromper, de recommencer en apprenant de ses erreurs. »

> Vous pouvez compter sur un soutien important : les associations

Forum_100_jours2Pour rassurer les jeunes, les associations mettent en avant les circuits de soutien : des bourses, des organismes de micro-crédits, le tutorat des business angels, ou, pour les plus connectés, des plates-formes comme la nouvelle PME, un réseau social dédié aux entrepreneurs. Béatrice Viannay-Galvani conseille aussi de tester son idée auprès de son entourage : suscite-t-elle l’intérêt ?

> La création d’entreprise n’est pas réservée aux écoles de commerce !

La preuve que la création d’entreprise est accessible à tous ? Une dizaine d’élèves de l’École de la Deuxième Chance (E2C) de Lille a sauté le pas : le 31 mai prochain, ils participeront au Trophée régional de la mini entreprise et décrocheront peut-être leur pass pour le concours national. Depuis neuf mois, ces jeunes planchent sur leur projet de création d’entreprise : cette dernière fabriquerait et commercialiserait des perles en plastiques et en bois pour faire des bijoux.

Un projet pédagogique chapeauté par l’équipe de l’E2C et les intervenants de l’association Entreprendre pour apprendre. En quelques mois, ils « montent une boîte » grandeur nature. Avec succès puisque ces trois dernières années, l’E2C de Lille a remporté le premier prix dans la catégorie des entreprises d’insertion.

> Pour en savoir plus

Pour l’instant, il n’existe pas de document unique sur la création d’entreprise par les plus jeunes, mais vous trouverez plus de conseils et de liens sur ces sites :

APCE : l’Agence pour la création d’entreprise

La nouvelle PME

Pour les signataires du Contrat d’autonomie, n’hésitez pas à en parler avec votre conseiller Ingeus qui saura vous aiguiller pour vous aider à créer votre entreprise comme les jeunes créateurs de la marque de vêtements URBAN KINGZ & URBAN QUEENZ.

Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on Google+Share on LinkedInPin on Pinterest