On embauche dans l’industrie !

Le 9 juin 2011
1

Le secteur de l’industrie va recruter cette année 45 000 jeunes. Pour cela, l’Union des industries et métiers de la métallurgie (UIMM) lance une nouvelle campagne de communication. Objectif : vous séduire ! Focus sur des métiers variés et des carrières passionnantes avec Karen Fourmentin, conseillère Ingeus sur le site de Valenciennes.

Une fausse image

Karen fourmentin « Il faut que les jeunes fassent le pari de travailler dans l'industrie, un secteur qui offre des opportunités de carrières très intéressantes, en France comme à l'international et ce, pour des niveaux de rémunération souvent supérieurs à la moyenne des autres secteurs d'activité », déclare Frédéric Saint-Geours, président de l'UIMM, le syndicat des professionnels du secteur.

« Le terme d’industrie est très vaste et très flou. Sur le bassin Valenciennois par exemple, le secteur industriel est très présent avec l’automobile, le ferroviaire, l’industrie pharmaceutique, le travail des métaux, etc. On retrouve de grands groupes comme Sevelnord, Toyota, PSA, Bombardier, Alstom, GSK, Harry’s ou encore Areva. C’est donc très large et cela englobe d’autres secteurs comme le tertiaire ou les transports. Les métiers vont du simple soudeur, à l’ingénieur concepteur. Il ne faut pas s’arrêter à l’image de l’ouvrier qui répète tous les jours le même geste. C’est fini ! » explique Karen Fourmentin, conseillère Ingeus sur le site de Valenciennes.

Une industrie de plus en plus « technologique »

« Le secteur industriel s’est peu à peu doté de machines pour effectuer justement, à la place de l’homme, ces tâches répétitives. De plus en plus, les salariés du secteur industriel voient leur travail revalorisé. Cette forte présence de la technologie a ainsi ouvert la voie à toute la filière de la maintenance ou encore celle du développement durable. Pour exemple, le groupe automobile Toyota va lancer la construction d’une voiture hybride. Cela va créer beaucoup d’emplois » détaille Karen Fourmentin. « Par ailleurs, l’évolution professionnelle est l’une des plus rapides de tous les secteurs d’emploi. Il est donc courant de « rentrer par la petite porte » pour évoluer rapidement vers des postes à responsabilité. Exemple : un cariste, un conducteur d’engins de levage, pourra devenir préparateur de commande, gérer des stocks ou encadrer une équipe ».

Des conditions de travail revalorisées

Karen Fourmentin nous apprend également que « les jeunes sont souvent freinés lorsqu’il s’agit d’aller travailler un peu loin de leur ville. Désormais, la plupart des grosses entreprises du secteur industriel font le maximum pour faciliter la vie de leurs salariés. Par exemple, le groupe Areva paie le train et met à disposition de ses employés un circuit de navette depuis la gare. De plus, la plupart des services de ressources humaines de ces entreprises utilisent un outil de gestion qui permet d’anticiper les besoins de formation. » Un logiciel précieux pour ceux qui ne souhaitent pas exercer le même métier toute leur vie !

Quelques liens pour aller plus loin :

Un jeu en ligne pour découvrir les métiers de l’industrie http://www.metiers-industrie.economie.gouv.fr

Le spot publicitaire des industries technologiques

Les Industries Technologiques l'avenir on y… par tarbes-infos

Le site de l’UIMM http://www.uimm.fr

Des offres d’emplois dans l’industrie : www.jobtech.frwww.123-emploi.com/emploi-industrie.htm

Suivre l’actualité du secteur industriel www.usinenouvelle.fr

Et notre article et notre reportage vidéo sur les Elles de l’industrie

Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on Google+Share on LinkedInPin on Pinterest

Un commentaire Commenter

  1. Convention.fr . 4 mai 2016 . Répondre

    En effet, le secteur d’activité de la métallurgie peine à recruter alors que les besoins en recrutement sont élevés.