Un job dans le numérique !

Le 20 août 2010
0

En dix ans, nous sommes passés de 3 à 30 millions d’internautes dans le monde. En France, nous sommes 24 millions à avoir effectué un achat en ligne en 2009. Des chiffres qui expliquent que dans l’univers du numérique, des dizaines de nouveaux métiers ont émergé. Beaucoup d’entre eux s’apprennent « sur le tas » et ne requièrent pas forcément de diplômes spécifiques. Alors, un job dans le numérique, ça vous tente ?

> La mutation du marketing et de la logistique

Henri-Isaac « Sur la toile, on peut tout acheter ! », tout le monde se fait cette réflexion et c’est pratiquement vrai ! Pour que cela soit possible, il y a un vendeur et un circuit de distribution derrière chaque achat. Avec la révolution numérique, les professions du marketing sont en pleine mutation. De la même manière, les professionnels de la logistique de la vente à distance doivent constamment s’adapter.

« Comme la plupart de ces métiers sont relativement nouveaux, on ne les soupçonne pas et pourtant ils sont passionnants ! Vous pouvez très vite vous rendre indispensable » explique Henri Isaac, Directeur de la recherche à Rouen Business School, spécialiste des systèmes d’information et de l’économie numérique et membre de Renaissance Numérique. « Dans les métiers accessibles sans formation de départ, on peut citer les métiers liés aux moteurs de recherches du web comme celui de search engine marketing (SEM) ou search engine optimization (SEO). Plus généralement, le métier de trafic manager, dont l’objectif est de recruter des internautes pour un site d’achats ou de contenus éditoriaux, est un métier en plein essor. Il y a également les métiers de la régie publicitaire du web comme le boulot de manager d’affiliation chargé de développer un réseau de sites partenaires et de déterminer des accords publicitaires en rapport avec le contenu éditorial des sites partenaires. Ou encore, dans les professions de l’e-mailing, on va trouver des métiers comme ceux de chef de projet délivrabilité qui doit rentabiliser les campagnes de mails en optimisant le taux de clics sur des mails publicitaires ». Des boulots aux termes techniques, mais qui s’apprennent sur le tas et très rapidement !

La conséquence directe de ces nouveaux besoins : un manque accru de personnel. Les sites marchands, par exemple, ont parfois du mal à recruter. Ils recherchent activement dans les métiers que nous venons de citer.

> Place aux débrouillards !

Nombre de ces métiers sont très récents. Il n’y a donc pas encore de véritable filière de formation comme cela peut exister dans d’autres secteurs plus anciens. La plupart des compétences s’acquièrent en agence de communication spécialisée dans le web, ou directement en travaillant pour des sites e-marchand ou éditoriaux. « Comme il n’y a pas vraiment de formations, les entreprises font très souvent appel à des travailleurs indépendants. Il y a donc encore énormément de place pour les malins et les débrouillards » conclue Henri Isaac.

> Où trouver les infos ?

La délégation des usages de l’Internet a créé un portail des métiers d’Internet, très complet :
http://www.metiers.internet.gouv.fr

Voir également, le site édité par l’EBG (Electronic Business Group), sur l’e-marketing : http://www.ebg.net/internet-marketing-2010/

Mais aussi le site de l’IAB (Internet Advertising Bureau) http://www.iabfrance.com/

Henri Isaac conseille vivement de surfer et de s’abonner aux sites communautaires qui concernent le métier qui nous intéresse. C’est un bon moyen pour nouer des contacts et glaner des bons plans. Par exemple, pour la profession de développeur, il y a le site communautaire http://blogs.developpeur.org. Vous pouvez également suivre les blogs de certains acteurs du e-commerce qui éclairent sur ces nouveaux métiers et proposent souvent des interviews ou des connaissances très pointues, comme http://www.capitaine-commerce.com/, http://www.richcommerce.fr/, http://www.ecommerce404.fr/, http://pignonsurmail.typepad.fr/pignonsurmail/, http://fr.marcschillaci.com/.

Et enfin, il ne faut pas hésiter à se rendre aux manifestations consacrées au monde du numérique. C’est l’occasion de passer du virtuel… au réel ! Par exemple, ne loupez pas le grand rendez-vous du e-commerce du 21 au 23 septembre 2010 à Paris, porte de Versailles :
http://ecommerceparis.com/2010.

Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on Google+Share on LinkedInPin on Pinterest