« Certains jeunes sont très éloignés du monde de l’entreprise » – Jorge Goncalvès

Le 27 octobre 2008
2

Jorge Goncalvès est un jeune patron ! A la tête du Centre des jeunes dirigeants de la région Nord-Pas-de Calais, il dirige aussi un cabinet de conseil aux entreprises. Conscient du décalage qui se creuse entre les jeunes et l’entreprise, il estime que cet enjeu est déterminant pour l’entreprise de demain. Entretien. 080907cjd2_2

Que pensez-vous du Contrat d’Autonomie ?

Nous sommes très intéressés par cette initiative car nous nous apercevons que certains jeunes sont très éloignés du monde de l’entreprise. Pourtant, ils représentent l’avenir ! De plus, nous ne estimons que la diversité est une vraie richesse. Il ne faut pas oublier que l’entreprise tire toute sa force des hommes et des femmes qui la composent.

Pourquoi parlez-vous de décalage ?

Je fais du recrutement. Très souvent, les premières questions des jeunes concernent les vacances, les RTT, le salaire. Beaucoup de chefs d’entreprise sont choqués par cette attitude. Il est pourtant ind080907cjdispensable de dépasser cette barrière. Car une fois ce cap passé, on se rend compte que les jeunes sont aussi motivés que les autres, qu’ils travaillent autant que les anciens. Après, il ne faut pas nier qu’il existe une vraie différence de culture. Aujourd’hui, on ne travaille plus « pour » mais « avec » une entreprise. Le dirigeant doit absolument s’adapter à ce bouleversement et insuffler le changement !

Le décalage que vous évoquiez, est-il plus important avec les jeunes des quartiers ?

C’est certain ! Ce sont deux mondes qui ne se connaissent pas et qui se regardent souvent avec distance. Des deux côtés, les stéréotypes sont terriblement ancrés. Il faut lutter contre cela car les jeunes ont besoin de l’entreprise et l’entreprise à besoin d’eux. Par exemple : il existe de nombreux métiers en tension. Je connais beaucoup d’entrepreneurs qui ne trouvent pas de main d’œuvre. Il faut donc instaurer des rencontres, des échanges pour que la situation évolue.

Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on Google+Share on LinkedInPin on Pinterest

2 commentaires Commenter

  1. baf . 13 novembre 2008 . Répondre

    j’ai grandi dans une cité et je suis aujourd’hui chef d’entreprise. Il m’arrive d’être moi même choqué par ces comportements… Il faut faire l’effort mais je comprends que tous ne prennent pas le temps

  2. Pélagie22 . 17 novembre 2008 . Répondre

    c’est pour cela que nous devons tous avoir un rôle pédagogique, avec tous les jeunes de notre entourage