L’AFIP lance une campagne en faveur de la diversité

Le 19 octobre 2012
0

Pour fêter ses dix ans d’existence, l’AFIP (Association pour Favoriser l’Intégration Professionnelle) s’offre une campagne de publicité en faveur de la diversité. Cette campagne « choc » dénonce en quatre affiches les discriminations à l’embauche essuyées par les jeunes issus de l’immigration.

L’AFIP, une association engagée

Depuis dix ans, l’AFIP œuvre pour une meilleure insertion professionnelle des jeunes diplômés issus des minorités ethniques ou vivants dans des quartiers défavorisés.

Son but est simple : l’association lutte contre toutes formes de discriminations liées à l’origine pour « favoriser l’émergence d’une élite et d’une classe de dirigeants issus des minorités visibles ».

Pour atteindre ses objectifs, l’organisme met en place des outils de prévention et de sensibilisation. Autour de colloques thématiques, de formations auprès des professionnels ou encore de rencontres entre les jeunes et les entreprises, l’AFIP s’engage pour faire reculer les inégalités.

Par ailleurs, l’association propose aux personnes volontaires de parrainer un jeune pour l’accompagner dans ses projets. Cette initiative permet aux jeunes de bénéficier de l’expérience et du réseau de leur parrain, qu’il s’agisse de trouver un emploi ou de créer une entreprise. Enfin, cela permet aux parrains d’œuvrer en faveur de la diversité dans le monde du travail.

Campagne-AFIP-discrimination-emploi

Quatre affiches, un combat

À l’occasion de ses dix ans, l’AFIP a choisi de « taper un grand coup » en diffusant une campagne contre les discriminations à l’embauche. Réalisées par l’agence Eluère & Associés, ces quatre affiches rapportent quatre histoires de jeunes victimes de discriminations à l’emploi.

« J'étais prêt à défendre les couleurs de l'entreprise. Visiblement, ils ont un problème avec le noir » ou « Je parle couramment anglais, allemand et espagnol. Il faut croire que c'était l'arabe qui était en trop » sont deux des phrases que les Parisiens ont pu lire dans le métro ou sur Facebook. Le constat que dresse cette campagne est simple : certaines entreprises s’attachent d’abord à l’origine avant de se pencher sur les compétences et les diplômes détenus par ces jeunes.

Avec ces quatre visuels, l’AFIP dénonce les « délits d’origine à l’embauche ». Pour Carole Da Silva, présidente de l’association, la France est « sortie du déni, mais nous ne sommes pas toujours à la hauteur des enjeux » explique-t-elle sur le blog de Pôle Emploi. Côté candidats comme côté entreprises, des améliorations sont encore possibles.

La présidente de l’AFIP souligne une méconnaissance du monde du travail et de l’entreprise, ainsi qu’« un décalage entre ce que les jeunes pensent savoir faire et ce qu’ils savent vraiment faire ». Côté entreprises, Carole Da Silva relève que de nombreux efforts vont dans le sens de la diversité même si des blocages persistent.

Cette campagne est l’occasion pour l’AFIP de remettre sur la table le sujet de la diversité afin de sensibiliser candidats et entreprises. Même si des efforts restent à faire, cette initiative a aussi été l’occasion de mettre en avant les entreprises qui œuvrent en faveur de l’égalité.

Comme l’AFIP, Ingeus s’engage dans la lutte contre les discriminations. Depuis le 1er février 2012, Ingeus est signataire de la Charte de la Diversité. Dans ses missions d’accompagnement vers l’emploi de publics très variés, Ingeus développe des actions spécifiques visant à favoriser l’égalité des chances entre les candidats à l’emploi. En interne, le respect de la diversité dans le recrutement et la gestion des carrières est également très important.

« La diversité culturelle, ethnique et sociale fait partie intégrante de la culture d’entreprise d’Ingeus. C’est une valeur forte que nous défendons au quotidien. Nous sommes convaincus que les variétés de parcours et les expériences de chacun permettent aux équipes et aux candidats d’apprendre et de s’enrichir », explique Benedicte Guesné, Directrice d’Ingeus France.

Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on Google+Share on LinkedInPin on Pinterest