Germinal Aide à la création d’entreprise en Nord-Pas-de-Calais

Le 11 août 2009
0

Lors de la réalisation du film Germinal, Claude Berry s'est engagé à investir dans une association du Nord-Pas-de-Calais. Résultat : Germinal a été créée et en 2000, l'association est entrée dans le Groupe SOS sous la branche SOS insertion et SOS Germinal. Estelle Bosquet, sa responsable, nous présente les activités d'une structure dont vous pourriez avoir besoin !

0810-11SOSNordPhoto Pourquoi avez-vous décidé d'intégrer le Groupe SOS ?

Notre activité n'a pas changé mais nous avons ainsi pu bénéficier de services administratifs communs. Il devenait trop difficile de rester une petite structure régionale indépendante.

Quelle est l'activité de Germinal ?

Nous accompagnons et soutenons les créateurs et repreneurs d'entreprises du Nord-Pas-de-Calais et en particulier de l'ancien bassin minier. Nous finançons des projets de création ou de reprise d'entreprise menés par des publics en difficultés. Nous agissons ainsi auprès des moins de 25 ans, des chômeurs de longue durée, des salariés qui ne peuvent obtenir de crédits bancaires ou des bénéficiaires de minima sociaux.

Quel type d'aide apportez-vous ?

Germinal est une structure qui agit au niveau du financement. Nous proposons donc aux créateurs ou repreneurs d'entreprise un prêt de 8.000€ sans intérêt et sans caution, remboursable sur 24 mois avec un délais de 3 mois au départ.

Quelle est la spécificité de votre structure ?

Nous avons deux objectifs. Le permier consiste à ne pas se substituer aux outils qui existent déjà. Nous avons voulu créer un dispositif complémentaire ! Notre second objectif vise à promouvoir le cofinancement pour ne pas être seul sur un projet. Nous sommes donc organisés en réseau, d'abord pour verser un maximum de fond aux personnes et ensuite pour offrir un service de proximité aux personnes. Nous travaillons avec une vingtaine de partenaires sur différents bassins d'emplois : les boutiques de gestion du Nord-Pas-de-Calais, la plateforme d'initiative locale, les missions locales, le CLAP, le réseau lien n°8 pour les bénéficiaires du RMI…

Apportez-vous un accompagnement avant la création d'entreprise ?

Nous pouvons accompagner en amont les créateurs d'entreprise mais il y a des structures qui le font déjà comme les boutiques de gestion. Nous fournissons une aide personnalisée, en fonction de l'état d'avancement du projet, nous renvoyons la personne vers d'autres structures. Nous sommes une structure de financement. Lorsque le projet est bien avancé, notre action consiste à regarder avec qui et comment pour déterminer combien on met pour un projet.

Proposez-vous un suivi après accord du prêt ?

En échange du prêt accordé, le créateur ou repreneur accepte un suivi durant toute la durée du prêt (24 mois). Le déroulement de ce suivi dépend notamment du nombre de cofinanceurs. Souvent, les boutiques de gestion se chargent de ce suivi mais Germinal peut aussi en être responsable. Nous organisons alors des réunions et nous établissons des tableaux de bord avec le bénéficiaire du prêt. L'aide que nous apportons est toujours individualisée.

Combien de personnes bénéficient de l'aide de Germinal ?

Chaque année, nous suivons 150 projets de création ou de reprise d'entreprises. Germinal n'a qu'un seul salarié et une trentaine de bénévoles, auxquels se rajoutent nos structures partenaires. Pour faire appel à nous, nous avons deux implantations : une à Liévin et une à Denain.

Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on Google+Share on LinkedInPin on Pinterest