Profession : conseiller itinérant chez Ingeus

Le 29 septembre 2008
0

Karim Zerradi est bien un gars du Nord. Une mère polonaise, un père algérien. Une famille de mineurs. Il a grandi à Douai dans le quartier de Dorignies : « j’ai pas mal galéré avant de trouver ma voie », confie le jeune homme de 32 ans.0809-06ConseillerLille3

Un Bac électrotechnique raté, « je ne pensais qu’au basket » et des débuts dans la vie active compliqués : « je ne savais pas du tout comment me comporter dans le monde du travail ». Du travail de manutention, divers petits boulots puis une révélation : son demi-frère lui fait découvrir les métiers du social. Aussitôt, Karim s’engage comme bénévole d’abord dans un centre social. Puis il s’accroche, enfin certain d’avoir trouvé sa voie : « j’adore aider les gens. Dans ce domaine, je n’ai pas de limite ! C’est pour cela que j’aime mon métier. ».

Cette volonté lui donne l’énergie de suivre les cours du soir, puis de passer l’équivalent du bac. Karim décroche même le diplôme de conseiller en insertion. Embauché dans l’agence ANPE de son quartier, il décide malgré tout de déménager : « tout le monde savait où j’habitais. On venait sonner à ma porte, me demander des conseils parfois vers minuit ! ».

>> Karim chez Ingeus.

Cette année, Karim a rejoint le staff d’Ingeus à Lille. Il est conseiller itinérant et sera ainsi chargé de présenter le programme Contrat d’Autonomie du Plan Espoir Banlieues dans les quartiers : « j’espère que nous allons réussir à rencontrer des jeunes qui sont complètement sortis du système, qui ne sont même plus recensés par l’ANPE. » Une volonté d’acier mais surtout une belle expérience : « je connais la situation dans laquelle se trouvent certains jeunes. Moi aussi je me suis senti mal orienté, si je n’avais pas rencontré la bonne personne au bon moment, je ne serai pas là où je suis ».

Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on Google+Share on LinkedInPin on Pinterest