Trouvez un emploi dans le secteur du jeu vidéo !

Le 4 janvier 2012
0

Participer à la création d’un jeu vidéo, c’est votre rêve ? Sachez que la France est en pointe dans le secteur avec Ubisoft bien sûr, mais aussi une société plus petite située à Roubaix dans le Nord, Ankama.

Ubisoft, Ankama… voici deux entreprises françaises qui comptent dans l’univers des jeux vidéo.

Dofus« Ankama a été créé en mai 2001 par trois personnes. Dix ans plus tard, nous employons environ 470 personnes, majoritairement au siège à Roubaix. », explique Florence Di Ruocco de chez Ankama.

Le premier succès de la société nordiste : DOFUS, a permis à la structure de diversifier ses activités : édition de BD, de magazines et de disques, dessins animés, etc. « À l'heure où beaucoup de jeux en ligne passent à un modèle économique "free-to-play" – c'est-à-dire sans abonnement – Dofus vient de réaliser sa plus belle année depuis son lancement officiel en septembre 2004 ! », nous confirme la jeune femme.

> Des métiers originaux

S’il existe désormais des écoles spécialisées, le jeu vidéo reste un secteur où il est possible de travailler sans qualifications précises : « le plus important, c’est d’avoir une bonne culture du jeu vidéo, pour savoir ce qui fonctionne ou non », nous explique Florence Di Ruocco.

Pour fabriquer un jeu, de nombreuses compétences sont requises. La plupart du temps, ces métiers se recoupent avec ceux d’autres secteurs, comme le cinéma d’animation par exemple : infographiste 2D ou 3D, sound designer, scénariste, traducteur, etc.

Certains métiers sont en revanche uniquement présents dans le jeu vidéo. Deux exemples : game designer, celui qui fixe les règles de jeu, le type d'expériences offertes au joueur ; ou encore level designer, celui qui assemble les éléments créés par les graphistes pour designer/créer/modeler un niveau ou l'environnement dans lequel le personnage du joueur va évoluer.

> Vous êtes autodidacte ?

« S'il existe désormais des formations dédiées aux jeux vidéo, sachez que cela n'a pas toujours été le cas car le jeu vidéo est un média relativement jeune. Chez Ankama, nous ne privilégions pas forcément les gens venant d'écoles spécialisées. Les travaux personnels/books sont plus importants. » confie Florence Di Ruocco. Résultat : un autodidacte peut ainsi tout autant prétendre à un poste, réalisations personnelles à l'appui.

Vous êtes fans de jeux vidéo ? Parlez en à votre conseiller Ingeus !

> Les offres d'emploi d’Ankama sont en ligne sur :

http://jobs.ankama.com/fr

Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on Google+Share on LinkedInPin on Pinterest